Grand Oral du CRFPA : les conseils d’une élève-avocate pour le réussir

Mary-camille Favarel - Département Juridique

Mary-Camille FAVAREL est auteur du blog d’actualités Département Juridique et élève-avocat à Toulouse avec un parcours en droit public et en droit de la santé. Elle a réussi le CRFPA en 2018 à Toulouse en prenant le parcours « droit public ». Elle a obtenu 14 sur 20 à l’épreuve du Grand Oral du CRFPA. Dans cette interview, elle nous donne :

  • ses meilleurs conseils pour réussir cette épreuve
  • les sujets pressentis du Grand Oral de 2020

 

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste le Grand Oral du CRFPA ?

L’épreuve du Grand Oral est l’épreuve maîtresse du CRFPA.

Bien entendu, il faut arriver à passer les épreuves écrites durant tout un été de sacrifices pour ensuite avoir le « privilège » de le passer.

Pourquoi Grand ? Eh bien, il ne ressemble vraiment pas aux oraux des Masters 1 et 2 … ce n’est pas un simple oral-écrit.

D’abord, le jury est composé de trois juristes : un avocat, un magistrat et un universitaire qui auront la fâcheuse tendance à descendre tout ce que vous allez dire.

Puis « grand » car il est véritablement l’aboutissement du CRFPA, avec un coefficient de 4 alors que les langues ont un coefficient 1.

Aussi, il est perçu par le jury comme l’examen clé pour accéder à la profession.

Ils peuvent mettre une note éliminatoire s’ils estiment que l’oral est une catastrophe et à l’inverse une excellente note, mais ne vous attendez pas aux notes habituelles des oraux-écrits. Les notes tournent majoritairement autour de 8 à 12 …

Donc on ne se repose pas sur ses lauriers : partez du principe que vous avez eu 10 aux écrits et battez-vous pour décrocher la meilleure note à l’oral.

 

De quoi est composé le Grand Oral ?

Le Grand Oral est un oral de libertés publiques.

Sujet immensément vaste car il comprend l’ensemble des libertés publiques, notamment au travers de l’actualité mais aussi des grands procès ou de l’histoire même des libertés.

Même si le programme a été arrêté par le CNB, il faut se renseigner sur les présidents (universitaires) de vos universités car ils ont toujours des sujets de prédilection. Pour l’université de Toulouse lors de mon passage en 2018, c’était notamment l’élaboration des libertés publiques (versant très historique).

Par ailleurs, le grand Oral est composé de deux parties :

  • Un exposé de 15 minutes sur un sujet tiré au choix avec 1 heure de préparation sur les libertés publiques
  • Un entretien de 30 minutes avec des questions sur le texte, sur d’autres sujets d’actualité, votre parcours …

 

La préparation du Grand Oral du CRFPA

 

Comment as-tu révisé le Grand Oral ? Quelle a été ton organisation ?

Je m’y étais préparée assez tôt, notamment avec des copains élèves-avocats et thésards qui faisaient passer l’examen en conditions réelles.

Mais une fois le marathon des écrits lancé dès juin, c’est très difficile de maintenir les révisions des libertés publiques.

J’ai eu la chance de monter mon blog DEPARTEMENT JURIDIQUE l’année de mon passage et du coup j’écrivais sur des thèmes en droit de la santé et des libertés publiques comme la GPA, l’avortement …

A côté de cela, je guettais l’actualité en relation avec les libertés publiques tous les matins pendant 10/15 minutes et je notais les sujets sur un document WORD : faits divers, procès, jurisprudence importante, déclaration du gouvernement, nouvelle loi …

Comme sources, j’avais des newsletters quotidiennes, les groupes d’entraide Facebook …

J’ai ensuite trié toutes ces actualités dans des sous-rubriques de libertés : pénal, public, santé, liberté d’aller et venir, vie privée …

J’ai véritablement commencé à réviser après les écrits. Enfin, après une semaine de repos bien méritée !

J’ai donc entrepris les révisions en étant posée et reposée, c’est capital.

Je n’ai absolument pas attendu la proclamation des résultats, pourtant j’ai eu à peine 10 aux écrits donc c’est passé juste …

J’ai donc révisé sur un livre (le plus actuel possible) toutes les libertés pour étudier les dernières jurisprudences importantes en la matière.

J’ai aussi pris des fiches synthétiques et actualisées pour essayer de couvrir l’ensemble de la matière.

Par ailleurs, j’ai rassemblé l’ensemble des questions type lors des Grands Oraux auxquels j’avais assisté telles que :

  • Combien de femmes ont été ministres sous la Ve République ?
  • Quel avocat vous inspire ?
  • Si Hitler vous demandait d’être son avocat, que lui répondriez-vous ?

Concernant l’actualité, l’année de mon passage, il y a eu une jurisprudence importante en matière de GPA quelques semaines avant le Grand Oral.

Or il faut savoir que les sujets sont envoyés quelques jours avant le début du Grand Oral et le jury ne sont pas les plus créatifs. Les faits marquants des 3 derniers mois sont vraiment les sujets majoritaires.

Et le jour du Grand Oral, la jurisprudence autour de la GPA que ce soit un article de presse, la jurisprudence stricto sensu, un article de doctrine… est tombée au moins 10 fois sur quelques centaines de sujets.

Il y a un sujet par élève mais les thèmes peuvent être similaires donc stratégiquement il faut connaître l’actualité de l’année.

Pour terminer sur mes révisions, j’ai également pratiqué des entraînements avec des copains qui présentaient aussi l’examen du CRFPA.

Chacun à son tour, on se donnait un sujet au hasard, l’autre le préparait pendant 1 heure puis l’oral se faisait en conditions d’examen.

C’est très instructif et ça aide à ne pas avoir peur de parler à l’oral.

On peut aussi faire une variante, qui est de préparer une thématique que l’on maîtrise à un de ses amis. J’ai par exemple présenté la GPA à une amie qui m’a présenté la garde à vue.

 

Si tu devais donner tes 3 meilleurs conseils pour bien réviser le Grand Oral…

  • Regarder l’actualité tous les matins et faire au moins une note de l’actualité toutes les semaines (le dimanche par exemple) durant l’été
  • Regarder les informations et les documentaires … en rapport avec les libertés publiques bien sûr
  • S’entraîner à parler en public

 

Penses-tu qu’il faut commencer à préparer le Grand Oral avant les écrits ?

Comme j’ai pu l’expliquer avant, c’est très difficile de tout faire.

Je pense qu’il faut y aller progressivement et véritablement s’y mettre après les écrits.

On prépare donc le terrain avant le combat !

 

Conseilles-tu de beaucoup suivre l’actualité pour réussir le Grand Oral ?

Je vais être redondante mais OUI ABSOLUMENT, c’est primordial d’être au fait de l’actualité du MONDE entier.

Le jour J d’ailleurs, écoutez la radio pour suivre le débat du moment. Un des membres du jury aura peut-être écouté ça et voudra en débattre avec vous.

Surprenez-le avec des arguments évoqués par des experts plus tôt dans la matinée, c‘est encore frais dans votre tête !

 

L’épreuve du Grand Oral du CRFPA

 

Quelles sont les attentes du jury ?

Ils sont trois donc trois personnalités et attentes différentes.

L’avocat, va vérifier que vous avez toutes les qualités d’un futur confrère. Il est le plus souvent bienveillant à votre égard.

Ne soyez pas arrogant mais soyez ferme quand vous affirmez quelque chose.

L’universitaire, veut savoir si votre formation vous a bien servi. Les questions qu’il pose sont souvent autour des principes du droit, de l’histoire … barbant mais vous devez bien répondre car ce sont les questions les plus prévisibles.

Le magistrat, ne nous le cachons pas, est le plus difficile à convaincre. Il attendra de vous un véritable débat intellectuel. Il faudra aller au-delà d’une récitation.

 

Comment faut-il se comporter pendant l’épreuve du Grand Oral ?

Pendant l’épreuve, vous devez démontrer votre capacité à raisonner comme un juriste.

Votre exposé doit être structuré :

  • Une introduction : avec accroche, contexte, problématique, annonce de plan d’environ 3 à 4 minutes
  • Un plan en deux parties voire même deux sous-parties de longueur égale d’environ 5 minutes chacune

Vous devez parler calmement, pas trop vite et de manière fluide.

Pensez à aérer votre diction.

Pour cela, annoncez votre plan :

Aussi pour répondre à … (problématique/thème), il conviendra d’évoquer … (I) puis … (II).

Dans un premier temps, …. (I) qui … (A) puis (B).

Aussi en quoi … (A)

Cet exemple, pour vous montrer que vous devez prendre les membres du jury par la main pour qu’ils puissent noter votre plan et savoir à tout moment de votre exposé où ils sont.

Sachez que c’est dur de suivre 15 minutes d’exposé sans relâche donc mettez un peu de tempo en indiquant votre plan.

 

Quels sont tes conseils pour gérer son temps pendant l’épreuve ?

Vous avez réussi les écrits, vous savez gérer votre temps. Vous devez lire votre sujet plusieurs fois avant de partir tête baissée.

Ce travail d’élaboration avec la rédaction d’une introduction prend en général 15 à 20 minutes.

Puis vous devez faire un plan construit : I A B – II A B et une légère conclusion en 10 minutes.

Ensuite, faire un plan détaillé et équilibré, de 10 à 15 minutes par parties I et II.

Enfin, relire vos notes.

 

Selon toi, qu’est-ce qui t’a permis d’avoir une très bonne note à cette épreuve ? Quels seraient tes meilleurs conseils pour réussir le Grand Oral du CRFPA ?

Je dirais même qu’il n’y a qu’un seul conseil : « pensez comme un avocat ». Un juriste a toujours une réflexion binaire, cherche les difficultés juridiques, trouve des solutions, débat avec lui-même … L’examen est à votre portée, soyez combattif !

 

BONUS : Les sujets pressentis du Grand Oral de 2020 (à connaître sur le bout des doigts …)

  • Violences policières (USA, France)
  • Affaire BALKANY
  • Le Covid et le droit :
    • Droit des patients
    • Droit d’aller et venir
    • Respect de la vie privée (système de traçage)
    • Violences faites aux femmes durant le confinement
    • Système judiciaire durant le confinement : quid de la garde à vue …
  • Les gilets jaunes et le droit : liberté de manifestation et excès ?

Soyez également au fait de la réforme sur les retraites et de l’impact sur la profession d’avocat.

 

[Cliquez ici pour télécharger des fiches de révisions claires et synthétiques pour réussir le CRFPA !]

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *