Réussir ses rattrapages en fac de droit : 4 conseils !

rattrapages

Mesdames et Messieurs, l’heure est grave ! Dans cet article, on parle d’un sujet qui n’est pas très réjouissant : les rattrapages !

Si vous lisez ces lignes, c’est peut-être que vous n’avez pas validé une ou plusieurs matières à la première session et que vous vous retrouvez dans cette situation infâme de devoir repasser ces matières aux rattrapages.

Vous vous sentez peut-être abattu, vous vous dites que vous n’y arriverez pas…

Pas de panique chers amis ! Votre fidèle serviteur est là pour vous remonter le moral, et vous donner les clés pour réussir vos rattrapages !

Dans cet article, je vais vous partager mes 4 meilleurs conseils pour réussir haut la main vos rattrapages !

Et on commence sans plus attendre avec le premier conseil !

 

Conseil n°1 : Rester motivé

Les rattrapages sont très difficiles à appréhender, et ont tendance à plomber le moral des étudiants.

On se dit que l’on n’est pas à la hauteur, que si on est aux rattrapages, c’est qu’on n’est peut-être pas fait pour ça, etc…

Ce type de réactions est tout à fait normal, et c’est en réalité une bonne chose de se remettre en question.

Mais ce que vous devez absolument éviter, c’est de vous démotiver !

Même si vous avez plein de matières à rattraper, rien n’est perdu ! Au contraire, tout est possible si vous vous en donnez les moyens !

J’ai par exemple un ami qui en L3 avait 10 matières à repasser aux rattrapages. Cela représente une charge de travail considérable. Il a pourtant réussi à obtenir la moyenne à toutes ces matières ! Soit dit en passant, il est aujourd’hui avocat d’affaires, et exerce dans un prestigieux cabinet.

Si je vous dis ça, c’est pour vous faire comprendre que vous ne devez pas vous laisser abattre ! Vous devez croire en vous, et voir les rattrapages comme une chance de prouver de quoi vous êtes capable !

Pendant les prochaines semaines, vous devez être concentré sur cet objectif.

Bien sûr, ce n’est pas facile de se motiver à travailler alors même que vos amis sont tranquillement en vacances, en train de profiter du beau temps.

Mais pensez à combien vous serez fier de vous quand vous aurez réussi à déjouer les pronostics ! Pensez à la joie que vous ressentirez quand vous aurez validé votre année alors même que presque personne n’y croyait !

Cela vaut bien le coup de sacrifier quelques semaines, vous ne pensez pas ?

 

Conseil n°2 : Travailler toutes les matières

Si vous avez beaucoup de matières à rattraper, vous pouvez être tenté de vous focaliser sur certaines matières et de laisser tomber les autres. Cela peut effectivement vous permettre, par exemple, de valider un semestre sur les deux et d’assurer une année de redoublement relativement pépère avec peu de matières à repasser. Ou encore de choisir le statut AJAC, si votre faculté le permet.

Mais opter pour cette “stratégie”, c’est déjà s’avouer vaincu.

Et il s’agit à mon sens d’une erreur.

D’abord, parce que comme expliqué plus haut, il est tout à fait possible de valider votre année même si vous avez beaucoup de matières à rattraper.

Ensuite, parce qu’en choisissant de ne travailler que quelques matières, vous prenez le risque de ne pas vous donner à fond pour ces rattrapages, de vous dire que finalement vous avez le temps, que du coup vous réviserez plus tard, etc…

Et enfin, parce qu’il n’est pas si difficile que ça d’obtenir la moyenne.

Ce qui est difficile, c’est d’avoir 13, 14, 15 ou plus… Pas d’avoir la moyenne ! Pour avoir la moyenne, il n’y a pas besoin de connaître le cours de A à Z (ni même d’avoir tout compris avec précision) ! En revanche, pour gratter les quelques points qui séparent un 10 d’un 14, cela demande beaucoup, beaucoup d’efforts.

C’est pourquoi je vous recommande, même si vous avez beaucoup de matières aux rattrapages, de travailler toutes les matières, plutôt que de vous focaliser sur seulement quelques-unes. Pour la même quantité de travail, vous pouvez sans aucun doute assurer la moyenne dans la plupart de ces matières.

Pour maximiser vos chances de réussite, répartissez bien votre temps de travail en fonction du coefficient de chaque matière. Votre nombre d’heures de travail dans chaque matière doit être proportionnel au coefficient de la matière. Rien ne sert de passer plus de temps sur une matière coefficient 1 que sur une matière coefficient 3 !

 

Conseil n°3 : Changer sa méthode de travail

Clairement, si vous êtes aux rattrapages, c’est que quelque chose n’a pas fonctionné.

Je ne m’adresse pas ici à ceux qui n’ont juste rien foutu pendant toute l’année. Dans votre cas, il ne s’agit pas de changer de méthode de travail, mais tout simplement de vous mettre au travail 😉

Je m’adresse plutôt à ceux qui ont beaucoup travaillé et qui sont tout de même aux rattrapages. Pour vous, il est peut-être temps de revoir votre méthode de travail.

Manifestement, votre méthode actuelle ne convient pas. Cela ne veut pas dire que vous êtes condamné à échouer. Cela veut simplement dire que vous n’avez pas trouvé la méthode de travail qui vous convient.

J’ai moi-même modifié à plusieurs reprises ma méthode de travail quand j’étais étudiant en droit, jusqu’à trouver ce qui me convenait le mieux.

Je me suis mis à apprendre mes cours à l’aide de la méthode des couches successives. A ce propos, si vous voulez en savoir plus sur ma méthode pour apprendre mes cours, cliquez ici.

J’ai commencé à faire des plannings de révisions, ce qui m’a énormément aidé à me motiver et à bien répartir mon temps de travail entre chaque matière.

J’ai également arrêté de passer des jours entiers à réviser la même matière de suite. C’est-à-dire que plutôt que de voir chaque matière d’un coup, en une seule fois, je me suis mis à diviser mes journées en plages horaires d’une à deux heures de manière à pouvoir réviser plusieurs matières dans la même journée. Chaque plage horaire était dédiée à une matière, et je révisais donc une matière, puis une autre, et encore une autre… à mesure que les plages horaires changeaient. Cela m’a permis de mieux mémoriser mes cours puisque je revoyais chaque matière à intervalles réguliers.

C’est en changeant ma méthode de travail que j’ai fait décoller mes résultats.

N’hésitez donc pas à changer la vôtre, jusqu’à ce que vous trouviez ce qui marche pour vous 😉

 

Conseil n°4 : Ne pas apprendre les cours en entier

Attention ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit 😉 Je ne vous encourage pas à ne pas apprendre vos cours, je vous encourage simplement à ne pas apprendre chaque détail, chaque élément de votre cours. Et cela fait toute la différence 🙂

Encore une fois, l’idée n’est pas d’obtenir un 16 dans seulement une matière, mais d’assurer un minimum dans toutes les matières que vous devez rattraper !

Vous ne pouvez donc pas vous permettre de perdre du temps dans des détails inutiles.

Beaucoup d’étudiants en droit passent trop de temps à essayer d’approfondir leurs connaissances dans des livres alors qu’ils ont déjà tout ce qu’il faut dans leur cours pour avoir une bonne note. Cela est souvent contre-productif, et ce sera encore plus le cas si vous avez beaucoup de matières à rattraper.

Dans vos différents cours, il n’y a en réalité que 30 à 50% des informations qui sont réellement importantes et qu’il vous faut maîtriser pour vos examens. Le reste ne fera pas la différence.

C’est pourquoi je vous recommande de réviser vos rattrapages avec des fiches de révisions synthétiques.

Si vous voulez en savoir plus sur les fiches de révisions proposées sur ce site, cliquez ici.

Pour ceux qui n’ont pas fait de fiches pendant l’année, et qui ne souhaitent pas utiliser celles que je propose sur ce site, il est probablement trop tard pour en faire. La meilleure chose à faire dans votre cas est de surligner vos cours afin de faire apparaître les éléments importants. Cela vous permettra ensuite de réviser en vous concentrant sur l’essentiel.

N’oubliez pas que pour réussir vos examens de droit, que ce soit des partiels ou des rattrapages, vous devez avant tout travailler intelligemment et efficacement 🙂

 

Conclusion

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage pour vos révisions, et pour vos rattrapages.

Croyez en vous, travaillez dur et surtout n’abandonnez jamais !

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager !

A bientôt pour de nouveaux conseils,

Maxime

 


VOUS VOULEZ RÉUSSIR VOS ETUDES DE DROIT ?



RECEVEZ LE GUIDE OFFERT LES 15 RÈGLES D'OR POUR RÉUSSIR SES ÉTUDES DE DROIT !

Entrez simplement votre adresse e-mail et cliquez sur le bouton vert ci-dessous :

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *