Comment faire des fiches de révisions ? 4 conseils !

 

Vous le savez pour ceux qui ont l’habitude de consulter régulièrement ce site : je fais partie de ceux qui préconisent de faire des fiches de révisions.

Force est de constater qu’une poignée d’irréductibles étudiants rechignent encore et toujours à faire des fiches ! Mais si la plupart des étudiants en droit en font, c’est bien car il s’agit d’une méthode qui a fait ses preuves.

Personnellement, mes notes ont réellement décollé lorsque j’ai commencé à faire des fiches de révisions efficaces.

Attention ! Je ne recommande pas de faire des fiches de révisions pendant les révisions. A ce stade (environ 2 semaines avant les partiels), vos fiches doivent être déjà prêtes et vous devez vous focaliser sur l’apprentissage. Vous n’avez plus le temps de faire des fiches. Si vous voulez en savoir plus sur ma méthode de révision, je vous renvoie à mon article sur comment réviser ses partiels.

Pour ceux qui sont à deux semaines des partiels et qui n’ont pas de fiches, vous pouvez télécharger mes fiches de révisions en cliquant ici.

Pour ceux qui s’y prennent un peu plus tôt, je vais vous partager dans cet article mes 4 meilleurs conseils pour faire des fiches de révisions efficaces.

 

Conseil n° 1 : Faire ses fiches à l’ordinateur

 

icône ordinateur

 

On commence très fort avec le premier conseil, qui, je le crains, ne va pas faire l’unanimité ! Je vais probablement m’attirer les foudres des défenseurs acharnés de la fiche Bristol, mais je prend le risque 😉

Faire ses fiches à l’ordinateur… peu d’étudiants en droit le font ! Vous avez peut-être été surpris à la lecture de ce premier conseil. Pourtant faire ses fiches à l’ordinateur comporte de nombreux avantages. Laissez-moi vous expliquer 😉

D’abord, une fiche rédigée à l’ordinateur sera toujours plus claire et plus lisible qu’une fiche rédigée à la main. Vous pouvez utiliser des couleurs, souligner ou surligner certains points, jouer avec les caractères gras et italique, la taille, les polices, etc… Les possibilités sont nombreuses 😉

Ensuite, une fiche rédigée à l’ordinateur peut être facilement complétée ou améliorée sans ruiner tout le travail de présentation ! Admettons que vous aviez oublié de mettre un élément dans votre fiche, eh bien vous pouvez rajouter cet élément sans aucun problème dans votre fiche rédigée à l’ordinateur. Avec une fiche rédigée à la main, c’est plus compliqué…

Et enfin, une fiche rédigée à l’ordinateur, c’est la sécurité ! Pourquoi ? Tout simplement car vous ne pouvez pas la perdre, contrairement à une fiche Bristol (oui, c’est du vécu…) !

Pour être tout à fait honnête avec vous, j’étais moi-même un adepte du “papier-stylo” et des fiches Bristol à mes débuts en fac de droit. Mais petit à petit, je me suis rendu compte qu’il était juste beaucoup plus pratique de tout mettre dans son ordinateur. J’ai donc commencé à faire mes fiches à l’ordinateur, et j’ai laissé tomber les fiches Bristol 😉

Certains vont sûrement me dire que l’intérêt d’une fiche Bristol, c’est qu’on peut la sortir n’importe quand pour réviser (dans les transports par exemple).

Oui, c’est vrai. Mais rien ne vous empêche d’imprimer vos fiches et de les prendre avec vous ! Cela revient au même 😉

Bien sûr, ficher ses cours à l’ordinateur demande d’être un minimum à l’aise avec l’outil informatique ! Si vous n’êtes pas doué avec un ordinateur (vitesse de frappe, mise en page, etc…), il est possible que cela vous prenne trop de temps et dans ce cas vous pouvez garder vos fiches Bristol.

Ou alors vous apprenez à bien vous servir d’un ordinateur car ça vous servira toute votre vie 😉

 

Conseil n° 2 : Lire et comprendre son cours avant de le ficher

 

icône lire

 

Il est très important que vous preniez le temps de bien lire et comprendre votre cours avant de le ficher. Si vous commencez directement à ficher sans même savoir de quoi le cours va parler, le résultat va être… très mauvais ! Vous allez tout simplement avoir énormément de mal à extraire les informations importantes de votre cours afin de rédiger vos fiches.

Alors lisez votre cours et comprenez le avant de le ficher ! Quand je vous dis de lire votre cours avant de le ficher, je ne dis pas de lire TOUT le cours. Il s’agit de lire la partie, la section ou la sous-partie (peu importe, vous avez compris l’idée !) que vous vous apprêtez à ficher. En procédant de cette manière, vous vous assurez de ficher intelligemment car vous avez déjà fait un repérage du cours et avez donc déjà une idée de ce que vous allez mettre dans vos fiches.

Dans le même ordre d’idées, je vous conseille de ficher vos cours peu de temps après y avoir assisté. Bien sûr, cela peut attendre quelques heures, ou même quelques jours. Il ne s’agit pas forcément de ficher immédiatement après le cours ! Mais le fait de reprendre vos cours et de les ficher peu de temps après y avoir assisté va vous faire gagner un temps précieux ! En effet, tout sera frais dans votre tête, et vous ne perdrez pas de temps à vous replonger dans vos cours après un laps de temps sans y avoir jeté un oeil. Vous ferez donc vos fiches bien plus rapidement en procédant ainsi. De plus, le processus de mémorisation se fait beaucoup mieux de cette manière car après avoir activé la mémoire auditive en assistant au cours, vous activez immédiatement après votre mémoire visuelle.

Si vous pouvez ficher vos cours le soir-même, c’est parfait ! Sinon, assurez-vous de le faire au moins une fois par semaine.

 

Conseil n° 3 : Synthétiser

Quand vous fichez votre cours, le but n’est pas de le recopier bêtement. C’est une perte de temps ! Au contraire, il s’agit de faire un résumé, une synthèse de votre cours.

Les cours de droit sont généralement très longs. Trop longs. Parfois plus de 100 pages. Et quand vous vous retrouvez à deux semaines des partiels avec 800 pages à mémoriser par coeur, vous avez beau essayer, vous avez beau travailler nuit et jour, vous ne pouvez tout simplement pas TOUT mémoriser.

C’est pourquoi vos fiches de révisions doivent être synthétiques ! Elles doivent représenter environ un tiers de la densité de votre cours. Cela vous permet ensuite d’apprendre uniquement ce qui est important sans perdre de temps sur les détails et les éléments superflus.

Encore une fois, ne prenez pas ce que je dis au pied de la lettre ! Quand je dis que vos fiches doivent représenter environ un tiers de votre cours, c’est une approximation. Si elles représentent un quart de votre cours, ou 40% de votre cours, c’est bien aussi ! L’essentiel est d’être synthétique sans l’être trop (sinon il n’y a plus rien dans vos fiches…).

Pour le droit des contrats par exemple, j’ai réalisé 20 fiches de révisions qui font chacune entre une et deux pages. Ça, c’est un bon condensé du cours !

 

Conseil n° 4 : Mettre le paquet sur la forme !

Une fiche de révision doit être synthétique, mais elle doit également être la plus claire possible afin de faciliter l’apprentissage.

Pour cela, n’hésitez pas à utiliser un code couleur pour bien différencier les titres, les définitions, les grands principes, les jurisprudences et les exemples… Si vous faites vos fiches à l’ordinateur, vous pouvez aussi, comme dit précédemment, jouer avec les caractères gras et italique. Pour ceux qui ont comme moi une mémoire visuelle, cela vous permettra de mémoriser les informations beaucoup plus rapidement !

 

couleurs

 

Dans mes fiches par exemple, j’utilise le code couleur suivant :

  • les titres sont en rouge et caractère gras
  • les définitions sont en bleu et caractère gras
  • les articles de loi sont en vert
  • les jurisprudences sont en violet
  • les exemples sont en gris et caractère italique

J’utilise également des polices différentes afin de bien hiérarchiser les informations. Cela rend les fiches extrêmement claires et agréables à lire.

Je vous conseille également de rédiger vos fiches de révisions sous forme de “bullet points”. D’abord, cela vous permettra d’aérer vos fiches afin de ne pas vous retrouver nez à nez avec des gros blocs de texte qui ne donnent pas envie d’être lus. Ensuite, je trouve que cela facilite grandement l’apprentissage. Cela aide à distinguer les informations et à les retenir puisqu’on se souvient généralement du nombre de “bullet points” contenu dans chaque partie ou sous-partie. Ainsi, si vous aviez par exemple fait figurer 3 “bullet points” dans telle ou telle sous-partie, eh bien vous n’aurez probablement pas trop de mal à vous souvenir que ladite sous-partie était articulée en 3 “bullet points”, et donc à retrouver les différents éléments contenus dans la sous-partie.

Vous pouvez enfin inclure dans vos fiches des schémas et des tableaux. Ce sont d’excellents outils pour apprendre !

 

Conclusion

Ces conseils ne sont que le fruit de ma propre expérience. Ils ne conviendront peut-être pas à tout le monde. Chacun a sa propre méthode. Mais ils m’ont en tout cas beaucoup aidé pendant mes études de droit.

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour partager les techniques que vous utilisez pour faire vos fiches de révisions 😉

A bientôt,

Maxime


VOUS VOULEZ RÉUSSIR VOS ETUDES DE DROIT ?



RECEVEZ LE GUIDE OFFERT

LES 15 RÈGLES D'OR POUR RÉUSSIR SES ÉTUDES DE DROIT !

Entrez simplement votre adresse e-mail et cliquez sur le bouton vert ci-dessous :

Commentaire (2)

  • conseils sur la prise de notes en licence de droit L1 – Horizon Droit| 14/08/2018

    […] votre cours, d’ajouter ou de supprimer des éléments, afin d’avoir un support de qualité pour faire vos fiches de révisions ou réviser vos […]

  • Prise de notes en fac de droit : comment faire ? – Horizon Droit| 16/08/2018

    […] votre cours, d’ajouter ou de supprimer des éléments, afin d’avoir un support de qualité pour faire vos fiches de révisions ou réviser vos […]

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *