Réussir l’examen du CRFPA : 7 conseils !

crfpa

Vaste sujet que celui de l’examen d’entrée au CRFPA.

Si vous lisez ces lignes, c’est peut-être justement parce que vous êtes candidat à l’examen d’entrée au CRFPA.

Vous sortez de 4 ou 5 années de droit qui vous ont bien éprouvé. Et vous souhaitez maintenant devenir avocat.

Mais entre vous et votre rêve/vocation/objectif, se dresse un obstacle de taille : le CRFPA !

Vous vous en doutez probablement, mais cet examen, c’est tout sauf de la rigolade ! Il nécessite une grosse préparation, et le taux de réussite est assez faible : entre 15 et 40% selon les IEJ.

L’idée de cet article est de vous donner des clés pour réussir cet examen exigeant.

Mais qui suis-je pour vous parler de ça, me direz-vous ? 🙂 Eh bien, je m’appelle Maxime, et je suis actuellement élève-avocat à l’Ecole de Formation du Barreau de Paris. J’ai réussi l’examen d’entrée au CRFPA, et je souhaite partager avec vous mon retour d’expérience 🙂

Dans cet article, je vais vous donner 7 conseils pour réussir l’examen du CRFPA.

 

Avant d’entrer réellement dans le vif du sujet, je tiens toutefois à clarifier une chose.

Il n’y a pas de configuration idéale pour réussir l’examen du CRFPA.

Que vous soyez titulaire d’un master 2 ou au contraire d’un simple master 1, que vous ayez suivi assidument les cours à l’IEJ pendant l’année ou non, que vous fassiez une prépa estivale ou pas, vous pouvez réussir l’examen du CRFPA !

Il y’a des excellents étudiants qui le ratent, et d’autres beaucoup moins excellents qui le réussissent. Certains le travaillent d’arrache-pied pendant un an et ne l’ont pas, et d’autres l’ont en ne commençant à réviser qu’en juillet.

Pour vous dire, il y’en a même qui le réussissent sans même être des juristes (coucou les Sciences Po !).

J’ai moi-même réussi cet examen à la suite de mon master 1, sans jamais avoir mis les pieds à l’IEJ avant les épreuves écrites.

Alors gardez bien en tête que pour le CRFPA, il n’y a pas de règle. Tout peut arriver, et tout est possible !

Ceci étant dit, on peut commencer avec le premier conseil 🙂

 

Conseil n°1 : Choisissez des matières qui vous plaisent

Le choix des matières que vous allez passer à l’examen est absolument crucial !

A ce niveau-là, il y’a généralement deux écoles.

Ceux qui pensent qu’il est préférable de choisir des matières dans lesquelles ils sont spécialistes. Par exemple, choisir Droit pénal si vous avez fait un master 2 Droit pénal.

Et ceux qui préfèrent faire un choix “stratégique”, en privilégiant des matières réputées plus faciles.

D’après moi, il est clair qu’il vaut mieux choisir des matières dans lesquelles vous avez déjà des connaissances. Chaque année, les rumeurs vont bon train sur les matières soi-disant “bon plan”. Un tel dit qu’il faut choisir Droit social, un autre lui rétorque que “le meilleur bail c’est Droit international et européen”. Résultat : Vous avez, par exemple, des étudiants spécialisés en droit civil ou en droit des affaires qui choisissent d’autres spécialités réputées plus faciles alors qu’ils n’y connaissent souvent pas grand chose. Et bien souvent, les candidats qui ont fait ce choix échouent à l’examen.

Pourquoi ? Parce qu’en réalité il n’y a pas de meilleur plan, pas de meilleure matière ! Cela dépend des IEJ, des années, des correcteurs… bref, cela dépend de trop de choses !

La vérité, c’est que vous ne pouvez pas vous permettre de “découvrir” votre matière de spécialité pour le CRFPA. Si ça s’appelle “matière de spécialité”, ce n’est pas pour rien ! Alors choisissez des matières dans lesquelles vous vous sentez à l’aise 🙂

Mais surtout, je vous recommande de choisir des matières que vous appréciez, que vous prenez plaisir à travailler. Gardez en tête que les révisions du CRFPA, ce n’est pas un sprint, c’est un marathon ! Et vous arriverez beaucoup plus facilement à vous motiver si vous prenez du plaisir dans vos révisions !

Rares sont les personnes capables de travailler à fond une matière qu’ils n’aiment pas…

 

Conseil n°2 : Planifiez vos révisions

Bien sûr, il est préférable de réviser toute l’année pour un examen comme le CRFPA.

Toutefois, les deux-trois derniers mois avant l’examen sont extrêmement importants, et c’est en réalité à ce moment-là que tout se joue !

Pendant cette période, vous devez être très organisé, et optimiser votre temps !

Pour cela, il est à mon sens indispensable d’avoir un planning de travail.

C’est en partie pour ça que faire une prépa privée est utile : la prépa vous fixe un cadre et vous force à travailler régulièrement puisque vous devez suivre le rythme de la prépa.

Mais pour ceux qui ne font pas de prépa, il est également possible de réviser efficacement pendant l’été. Vous devez simplement vous créer votre propre cadre de travail. Idéalement, votre planning doit prévoir avec précision vos révisions pendant les mois de juillet et août. Ainsi, vous devez prévoir, pour chaque semaine :

  • des plages horaires pendant lesquelles vous allez lire/ficher/apprendre telle ou telle partie du cours dans chaque matière
  • pour chaque matière, une plage horaire de 3 heures pendant laquelle vous allez réaliser un entraînement sur la partie du cours en question
  • une plage horaire de 5 heures pour faire une note de synthèse

Ecrivez votre planning, et affichez-le sur les murs de votre chambre, ou bien en fond d’écran de votre ordinateur ou de votre smartphone. L’idée est de vous obliger à le respecter.

J’en profite pour aborder une question que beaucoup de candidats se posent : faut-il commencer à réviser les libertés fondamentales avant les épreuves écrites ?

Personnellement, je suis contre. D’abord, parce que les écrits sont suffisamment difficiles pour se rajouter encore du travail. Ensuite, parce que bien qu’il s’agisse d’une matière très dense et transversale, vous aurez largement le temps de vous y consacrer après les écrits.

Alors ne vous dispersez pas 😉 Vous avez déjà suffisamment de choses à faire.

 

Conseil n°3 : Faites des fiches de révisions

Vous allez vite vous en rendre compte, la masse de connaissances que l’on vous demande de connaître pour l’examen du CRFPA est absolument gigantesque.

Pour ceux qui font une prépa privée, amusez-vous à additionner le nombre de pages de vos différents cours. Vous arriverez probablement à environ 1500 pages, sans compter les fascicules d’actualisation !

Je vous le dis très honnêtement, vous ne pourrez pas tout savoir sur le bout des doigts. Autant vous dire qu’il va vous falloir élaguer tout ça.

C’est pourquoi je vous recommande de réviser avec des fiches de révisions synthétiques de manière à vous concentrer sur ce qui est réellement important, sans perdre de temps sur les détails et les éléments superflus.

Si vous voulez en savoir plus sur les fiches de révisions proposées sur ce site, cliquez ici.

Pour ceux qui ne souhaitent pas utiliser les fiches que je propose sur ce site, vous pouvez très bien faire vos propres fiches de révisions. Mais gardez à l’esprit que cela prend beaucoup de temps. Si vous n’avez pas commencé à ficher vos cours avant l’été, vous risquez de manquer de temps. Alors prenez-y vous à l’avance si vous souhaitez ficher la totalité de vos cours 😉

 

Conseil n°4 : Travaillez intelligemment et efficacement

De manière générale, beaucoup d’étudiants confondent quantité de travail et qualité du travail. Et cela reste très vrai pour la préparation du CRFPA.

Les étudiants se rassurent en se disant qu’ils travaillent 10 heures par jour, alors que bien souvent le résultat de leur temps de travail (telles parties du cours fichées/comprises, méthodologie de la note de synthèse un peu mieux acquise, etc…) aurait pu être atteint en beaucoup moins de temps.

Retenez bien une chose : les candidats qui réussissent le CRFPA ne sont pas toujours ceux qui travaillent le plus. Mais ce sont souvent ceux qui travaillent le plus intelligemment.

Mais c’est quoi, travailler intelligemment, me direz-vous ?

Dans le cadre de la préparation du CRFPA, votre temps est limité. Travailler intelligemment, c’est donc utiliser votre temps de manière efficiente pour que vos séances de travail produisent des résultats.

Très simplement, à chaque fois que vous travaillez, vous devez faire en sorte que le travail que vous faites vous soit réellement utile le jour de l’examen.

Cela signifie, par exemple, qu’il ne sert à rien de lire de A à Z tous les arrêts qui figurent dans les fascicules d’actualisation de votre prépa alors que vous ne maîtrisez même pas votre cours.

Cela signifie également que, lorsque vous apprenez vos cours, vous ne devez pas les apprendre bêtement/machinalement, mais au contraire faire l’effort de les comprendre ! Vous n’êtes plus à la fac ! C’est fini les dissertations où on recrache son cours sans réellement savoir de quoi l’on parle.

Je vous renvoie à mon article dans lequel j’explique comment apprendre ses cours plus rapidement si vous voulez plus d’explications sur le sujet.

En outre, pour que vos séances de travail soient productives, vous allez devoir être efficaces. Alors mettez-vous dans de bonnes conditions de travail ! Eteignez votre smartphone, et oubliez Facebook et Instagram quand vous bossez ! Oui je sais, c’est difficile, voire même une torture pour certain(e)s… Mais vous me remercierez quand vous aurez réussi le CRFPA 🙂

 

Conseil n°5 : Faites le plus d’entraînements possible

Il ne fait aucun doute que les entraînements sont une des clés pour réussir le CRFPA.

D’abord, parce qu’en confrontant la théorie à un cas pratique, ils vont vous permettre de mieux comprendre (et retenir) vos cours. Et ensuite, parce qu’ils vont vous aider à développer des réflexes et des habitudes qui vous serviront le jour de l’examen (comme ne pas oublier de toujours démontrer le lien de causalité dans un cas pratique de responsabilité civile par exemple).

En ce qui me concerne, il m’est arrivé à plusieurs reprises, pendant ma prépa d’été, de rater des cours. En revanche, je n’ai jamais raté un entraînement. Que ce soit un entraînement de spécialité, de procédure, de droit des obligations ou une note de synthèse.

Cela ne m’a pas porté préjudice, bien au contraire. J’avais même le sentiment que faire des entraînements était plus efficace pour apprendre ses cours que de simplement assister à un cours.

Concernant la manière d’appréhender les entraînements, il n’est pas absolument nécessaire, à mon sens, de toujours se mettre en conditions d’examen (sans vos cours/fiches, temps limité, etc…).

Au contraire, si vous ne maîtrisez pas encore votre cours et que vous faites votre entraînement sans avoir les connaissances requises, cela risque de ne pas servir à grand chose.

Personnellement, pendant tout le mois de juillet, j’ai fait mes entraînements en ayant avec moi mes cours et mes fiches de révisions. Cela ne me faisait en aucun cas culpabiliser, puisque je savais qu’il s’agissait au final d’un excellent moyen pour bien apprendre et comprendre mes cours.

Alors pas de panique si à quelques mois de l’examen, vous n’arrivez pas à faire vos entraînements sans vos cours ! C’est tout à fait normal. L’essentiel est d’être prêt le jour J !

 

Conseil n°6 : Entourez-vous des bonnes personnes 

On a coutume de dire que l’on est la moyenne des 5 personnes que l’on fréquente le plus.

Cela signifie que si vous côtoyez principalement des gens négatifs, stressés, et qui n’ont pas confiance en eux, vous allez également avoir tendance à présenter ces traits de caractère.

Et c’est tout ce que vous voulez éviter pendant cette période de révisions qui est déjà en elle-même stressante et difficile !

Pendant votre préparation du CRFPA, vous devez donc absolument vous entourer de personnes positives, qui travaillent dur sans se prendre la tête, qui ont confiance en leurs capacités de réussite et qui ont confiance en vos capacités de réussite.

Que ce soit dans le cadre de votre IEJ ou de votre prépa privée, je vous recommande de vous trouver un “groupe de travail” composé de ce type de personnes. L’idée est de pouvoir par exemple récupérer un cours que vous avez manqué, discuter d’un point de votre cours que vous avez mal compris, ou encore de vous tenir mutuellement au courant des dernières actualités.

Je m’étais moi-même fait un bon groupe de travail pendant mes révisions. Cela m’a beaucoup aidé, que ce soit en terme de motivation ou d’apprentissage.

Bien entendu, je vous conseille également de continuer à voir votre famille et vos amis pendant cette période. Il n’y a rien de mieux pour garder le moral 😉

 

Conseil n°7 : Ayez une hygiène de vie irréprochable

C’est un conseil qui va peut-être vous surprendre de prime abord. Qu’est-ce que ça vient faire là après tout, l’hygiène de vie ? “Ça n’a rien à voir avec le CRFPA”, pourraient me dire certains.

Mais en réalité, tout est lié. Pour maximiser vos chances de réussite, vous devez avoir une excellente hygiène de vie pendant la préparation de l’examen.

Si vous étiez sportif de haut niveau et que les jeux olympiques étaient dans trois mois, cela vous viendrait-il à l’idée de manger McDo tous les jours et de sortir en boîte jusqu’à pas d’heure ? A priori non…

Bon eh bien pour le CRFPA c’est la même chose ! Toutes proportions gardées bien sûr 😉

Je vous encourage donc à :

  • manger sainement (et varié)
  • faire du sport régulièrement
  • dormir suffisamment (au moins 7 heures par nuit)

N’oubliez pas non plus de faire des pauses régulières pendant vos révisions (toutes les 2 heures par exemple). Il est indispensable de s’aérer l’esprit régulièrement pour rester efficace sur le long terme.

Avoir une bonne hygiène de vie va grandement vous aider à bien préparer le CRFPA, car en étant dans une forme optimale vous allez :

  • mieux mémoriser vos cours
  • mieux les comprendre
  • avoir plus d’énergie, plus de motivation et un meilleur état d’esprit pour aborder l’examen

 

Conclusion

La préparation du CRFPA est une période intense et difficile.

Parce que le CRFPA, c’est un combat. Mais ce n’est pas vous contre les autres. C’est vous contre vous-même.

Vous allez être poussé dans vos retranchements, autant en terme de pression que de charge de travail.

Ceux qui réussiront seront ceux qui auront réussi à dompter cette période.

L’important est de croire en vous, de travailler dur et surtout de ne jamais abandonner !

Je croise les doigts pour vous 🙂

 

A bientôt pour de nouveaux conseils,

Maxime

 


VOUS VOULEZ RÉUSSIR VOS ETUDES DE DROIT ?



RECEVEZ LE GUIDE OFFERT LES 15 RÈGLES D'OR POUR RÉUSSIR SES ÉTUDES DE DROIT !

Entrez simplement votre adresse e-mail et cliquez sur le bouton vert ci-dessous :

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *