Comment réussir sa première année de droit : 9 conseils indispensables !

réussir sa première année de droit

Comment réussir sa première année de droit ? Vaste question…

Vous vous apprêtez peut-être à rentrer en première année de droit. Ou bien vous êtes déjà dans le bain…

Quoi qu’il en soit, si vous êtes ici, c’est que vous souhaitez réussir cette première année de droit !

Ancien étudiant en droit, aujourd’hui avocat de formation, je vais dans cet article vous donner 9 conseils pour réussir votre première année de droit.

Je ne prétends pas détenir la vérité absolue. Et je ne peux pas vous garantir à 100% que vous allez réussir votre première année de droit. Mais les conseils que je vais vous donner ont marché pour moi, et m’ont permis de réussir mes études de droit.

Alors restez bien jusqu’à la fin de cet article pour ne rater aucun de ces conseils !

 

Conseil n°1 : Rentrer directement dans le vif du sujet

Quand on débarque à la fac de droit, il est difficile de se mettre directement au boulot.

D’abord, parce que bon nombre d’étudiants en première année de droit sont là sans trop savoir pourquoi et ne sont donc pas nécessairement dans une optique de travail sérieux.

Ensuite, parce que la fac est un tout nouvel environnement par rapport au lycée, et demande aux étudiants de s’adapter. Il faut assimiler le fonctionnement des cours en amphi, des TD, etc…

Bref, l’étudiant en première année de droit se sent souvent désorienté, et met généralement du temps avant de mettre en place de bonnes habitudes de travail.

Ceci est tout à fait compréhensible. Mais il s’agit pourtant d’une erreur classique.

Pour réussir votre première année de droit, je vous conseille de rentrer directement dans le vif du sujet.

Autant il est à mon sens inutile de travailler pendant l’été avant la rentrée. Autant vous devriez commencer à travailler sérieusement dès le mois de septembre.

En première année, vous devez assimiler le vocabulaire juridique et la méthodologie des exercices (nous y reviendrons dans la suite de cet article), en plus du contenu de vos différents cours. Si vous commencez à travailler quelques semaines avant les partiels, vous courez droit à la catastrophe.

Alors commencez à travailler régulièrement dès le début du semestre 🙂

 

Conseil n°2 : Se faire des amis

Ce n’est peut-être pas le conseil que vous vous attendiez à voir dans cet article. Pourtant il est assez évident.

Vous aurez beaucoup de mal à réussir votre première année de droit si vous la passez tout seul.

Comme je vous l’ai dit précédemment, la fac est un nouvel environnement que vous allez devoir apprivoiser.

Pour ne pas vous sentir perdu, il est indispensable que vous puissiez échanger avec d’autres étudiants, notamment ceux qui sont dans les mêmes groupes de TD ou cours que vous.

A la fac, il est effectivement vite arrivé de louper une information (la date d’un contrôle par exemple). Si vous n’avez personne à qui parler, cela pourrait vous mettre dans une situation délicate…

En outre, il est indispensable que vous puissiez récupérer les cours si pour une raison ou une autre vous ne pouvez pas assister à un cours.

Bien sûr, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Je ne vous encourage pas à ne pas aller en cours.

Mais cela nous est tous arrivé de louper un cours ! Et cela vous arrivera probablement à un moment ou à un autre ! Dans ce genre de situations, mieux vaut pouvoir compter sur des personnes de confiance qui pourront vous passer leur cours.

Enfin, pour réussir à la fac, il vaut mieux s’y sentir bien et y avoir des amis vous aidera bien entendu grandement pour cela.

 

Conseil n°3 : Ecouter en cours

écouter en cours

Ce conseil peut sembler évident.

Mais franchement, est-ce que beaucoup d’étudiants en première année de droit l’appliquent ?

Pas nécessairement…

Ce conseil est bien sûr plus facile à énoncer qu’à appliquer.

Pour le mettre en place, vous devez comprendre l’importance du temps en fac de droit.

Pour réussir votre première année de droit, vous avez autant de temps disponible que les autres étudiants. La différence entre les étudiants qui réussissent et ceux qui échouent est la suivante : les premiers utilisent leur temps à bon escient, tandis que les seconds perdent du temps et ne comprennent pas à quel point leur temps est précieux.

Pensez-y : si vous allez en cours et que vous n’écoutez rien pendant les 2 ou 3 heures du cours… eh bien vous avez perdu 2 ou 3 heures de votre temps ! Et vous devrez les rattraper tôt ou tard, chez vous ou à la bibliothèque, alors que vous pourriez être tranquillement installé à la terrasse d’un café avec les copains/copines !

Ce qui vous mènera à une absence d’équilibre entre votre temps de travail et votre temps de loisirs, et donc potentiellement à un dégoût de l’université, et donc éventuellement à l’échec !

Bon, j’y vais un peu fort ! Mais j’espère que vous avez compris l’idée.

Si vous allez en cours, c’est pour écouter ! Si vous n’écoutez pas, autant rester chez vous !

 

Conseil n°4 : Travailler tous les jours

Travailler tous les jours… cela peut sembler horrible de prime abord !

Et pourtant, cela peut énormément vous aider à réussir votre première année de droit.

Comprenez-moi bien : je ne vous encourage pas à travailler tous les jours comme un forcené 15 heures par jour !

Je vous encourage à travailler un petit peu chaque jour.

Afin d’utiliser votre temps de la façon la plus efficiente possible.

Je m’explique.

Chaque jour de la semaine, vous aurez des cours en amphi et en TD. Pendant ces cours, vous serez confronté à un certain nombre d’informations.

Le problème est qu’en général, même si vous avez l’impression que vous allez retenir ces informations, vous aurez tout oublié au bout de quelques jours.

Le cerveau ne retient généralement pas la plupart des informations qu’on lui présente.

Pour éviter cela, vous allez devoir ancrer les informations dans votre cerveau.

Pour ça, une technique très efficace est de revoir le cours le soir après y avoir assisté. Vous pouvez en profiter pour le réorganiser, le remettre en forme, surligner ou souligner certains éléments, etc…

En revoyant le cours quelques heures après y avoir assisté, vous allez permettre à votre cerveau de beaucoup mieux mémoriser les informations qui lui ont été présentées.

C’est une technique que j’ai utilisé pendant toutes mes études de droit et qui m’a énormément aidé.

Et ce n’est pas si difficile à mettre en place. Il suffit d’y consacrer 30 minutes chaque soir. La clé est la régularité.

Si vous voulez plus de conseils pour apprendre efficacement vos cours, je vous renvoie à mon article sur le sujet.

 

Conseil n°5 : Ne pas se disperser dans les livres

Beaucoup d’étudiants en droit sont tentés d’approfondir leurs connaissances dans des livres.

Au début du semestre, certains achètent trois livres par matière en pensant que ça les aidera à avoir de bons résultats.

Mais de manière générale, ce n’est absolument pas nécessaire pour réussir en droit ! Et encore moins pour réussir sa première année de droit !

En première année de droit en particulier, on ne vous demande absolument pas de connaître par coeur des livres de 300 pages remplis de détails !

Ces livres pourront éventuellement vous être utiles si vous passez les concours/examens pour devenir avocat/magistrat/huissier…

Mais en première année, il n’est pas utile de vous prendre pour un professionnel du droit.

Le temps que vous passez dans des livres très détaillés aurait probablement été mieux utilisé à simplement revoir, comprendre et mémoriser vos cours.

Vous devez comprendre que vos cours sont largement suffisants pour réussir votre première année de droit.

Alors ne vous dispersez pas trop 🙂

 

Conseil n°6 : Faire des fiches de révisions

Ce conseil est un petit peu la suite du précédent.

Je vous ai dit que les livres étaient généralement trop détaillés pour vos besoins et qu’il valait mieux se concentrer sur vos cours.

Mais ce n’est pas tout.

En réalité, même vos cours sont généralement trop détaillés.

Il est essentiel que vous appreniez vos cours en travaillant avec des fiches de révisions.

Quand je parle de fiches de révisions, je parle de fiches synthétiques.

Ça ne sert à rien de simplement recopier votre cours sans chercher à le résumer.

En terme de densité, vos fiches ne doivent pas représenter plus de la moitié de votre cours.

C’est ce qui vous permettra de réellement comprendre la structure et la logique du cours, et de focaliser votre apprentissage sur les éléments les plus importants de votre cours.

Beaucoup d’étudiants ne savent pas comment synthétiser. Voici quelques pistes.

Le plus important, ce sont les titres et les sous-titres (l’architecture du cours). S’il y a une chose à connaître par cœur, c’est bien celle-là.

Ensuite, il faut se concentrer sur les informations qui ont le plus de chances de vous servir à votre examen. Je m’explique. Si par exemple votre cours retrace sur 2 pages une évolution jurisprudentielle, le plus important, c’est l’état actuel de la jurisprudence (ou ça en est maintenant). Connaître toute l’évolution et les différentes étapes n’est pas inutile, mais c’est moins essentiel.

De même, le droit est souvent organisé autour de principes et d’exceptions. Connaître les principes est absolument indispensable. Connaître toutes les exceptions est utile, mais ça vient après (si vous ne connaissez pas les principes ça ne sert à rien de connaître les exceptions).

Ou encore : si votre cours donne 3 exemples pour illustrer un point, il n’est pas utile de connaître les 3 exemples.

Si vous vous lancez dans la confection de fiches de révisions, je vous recommande de vous y atteler régulièrement (par exemple au moment où vous revoyez votre cours après y avoir assisté, voir conseil n°4).

Si vous ne vous sentez pas de faire des fiches de révisions de qualité ou si vous voulez gagner du temps, je vous recommande les fiches de révisions que je propose sur ce site. Cliquez ici pour télécharger les fiches de révisions.

Mockup - Fiches de droit des contrats

 

Conseil n°7 : Travailler toutes les matières

Comme je vous l’ai dit précédemment, beaucoup d’étudiants en droit perdent du temps dans les livres.

Cela concerne avant tout les grosses matières, les matières à TD. En première année, il s’agit généralement (selon les universités) du droit constitutionnel, de l’introduction au droit, du droit des personnes et du droit de la famille.

Les étudiants se focalisent presque exclusivement sur ces matières, et délaissent complètement les petites matières, qui ne font pas l’objet de TD.

Le fait de ne pas être suivi comme en TD n’incite effectivement pas les étudiants à travailler ces matières régulièrement.

Grave erreur…

Ces matières peuvent vous permettre d’obtenir de très bonnes notes (beaucoup plus que les matières à TD). Elles sont effectivement évaluées sous forme de questions de cours (que ce soit à l’écrit ou à l’oral), et ne nécessitent donc pas réellement de réflexion mais surtout un apprentissage consciencieux de la matière.

Même si leur coefficient est inférieur à celui des grosses matières, les petites matières peuvent vous permettre d’obtenir des notes si excellentes qu’elles peuvent réellement faire une grosse différence !

Alors ne les négligez surtout pas. Si vous appliquez le conseil n°5 (ne pas se disperser dans les livres), vous devriez avoir le temps de les travailler régulièrement 🙂

 

Conseil n°8 : Assimiler le vocabulaire juridique

Vous allez vite vous en rendre compte en débarquant à la fac, le droit est truffé de termes techniques qu’il vous faut impérativement connaître et comprendre si vous voulez réussir : nullité d’un contrat, règle d’ordre public, exécution forcée, sécurité juridique, rétroactivité, ordonnances, décrets, acte juridique, fait juridique, personne morale… Sans oublier les mots en latin comme intuitu personae !

Bref, il y en a des tonnes.

Si vous ne faites pas l’effort de mémoriser et comprendre ces termes, vous ne pourrez jamais réellement comprendre vos cours.

Je vous conseille de procéder comme suit : lorsque vous revoyez ou apprenez vos cours, arrêtez-vous dès que vous ne connaissez pas un mot et faites l’effort d’en chercher une définition.

Bien sûr, cela prend du temps, mais c’est réellement indispensable. Réussir sa première année de droit passe par la maîtrise du vocabulaire juridique.

Pour les années suivantes, vous aurez moins besoin de faire cet effort car c’est réellement en première année que vous serez confronté à ce nouveau monde qu’est le droit.

Bref, revenons à nos moutons. Pour les définitions des termes juridiques, vous pouvez en trouver sur Internet. Il existe de bons dictionnaires juridiques en ligne, comme celui-ci.

Mais pour éviter de vous perdre dans les méandres d’Internet pendant que vous travaillez, le mieux reste d’acheter un dictionnaire papier. S’il y a un livre à acheter en première année de droit, c’est bien un dictionnaire juridique !

Celui que je vous recommande est le “Vocabulaire Juridique” de Gérard Cornu. Il est très complet et précis.

Vocabulaire juridique

Je l’ai utilisé pendant toutes mes études de droit et il m’a énormément aidé.

 

Conseil n°9 : Apprendre et comprendre la méthodologie

Pour réussir votre première année de droit, vous devez impérativement apprendre et comprendre la méthodologie des différents exercices qu’on vous demandera d’effectuer.

En première année, il s’agit surtout des exercices suivants :

  • la fiche d’arrêt. Vous allez en faire des dizaines et des dizaines. La première fois que vous entendrez votre chargé de TD vous demander de faire les 14 fiches d’arrêt de la plaquette de TD pour la semaine prochaine, vous penserez sans doute qu’il vous fait une mauvaise blague. Mais c’est bien réel 😉
  • la dissertation juridique.
  • le cas pratique.

Le commentaire d’arrêt est également un exercice très important des études de droit. Mais la maîtrise de cet exercice est généralement exigée à partir de la deuxième année. En première année, vous serez donc en principe épargné 🙂

Dans cet article, je ne m’étendrai pas sur la méthodologie propre à chacun des exercices précités. Il y a déjà des articles sur ce site qui traitent spécifiquement de ce sujet. Je vous renvoie donc à :

Ce que vous devez comprendre, c’est que si vous ne maîtrisez pas la méthodologie, il vous sera franchement difficile d’obtenir la moyenne. Même si vous avez des connaissances.

Les professeurs sont très à cheval sur la méthodologie. Le but des études de droit est de vous apprendre à organiser une réflexion de manière structurée et rigoureuse. L’enseignement de la méthodologie vise à vous permettre d’atteindre cet objectif. Donc si vous ne respectez pas la méthode, vous serez sanctionné. Parfois lourdement.

 

 

Si cet article vous a plu, partagez-le sur vos réseaux sociaux !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *