Pourquoi faire du droit : 3 bonnes raisons (et 2 mauvaises)

pourquoi faire du droit

Si vous êtes étudiant en droit ou que vous vous apprêtez à rentrer en fac de droit, vous vous posez peut-être la question suivante : pourquoi faire du droit ?

Il est tout à fait normal de se poser cette question. Que vous commenciez vos études de droit ou que vous ayez déjà plusieurs années de bouteille derrière vous, c’est même plutôt bon signe. Cela signifie que vous voulez être sûr que vous êtes à votre place, que vous avez fait le bon choix et que vous vous souciez de votre avenir.

En réalité, avoir un “pourquoi” (savoir pourquoi vous faites du droit) est essentiel car c’est ce qui vous permettra de rester motivé tout au long de vos études. Quand la charge de travail sera lourde et que les notes moyennes ou mauvaises seront éventuellement au rendez-vous, c’est ce qui vous aidera à ne pas baisser les bras. Au contraire, si vous n’avez pas de but, si vous ne trouvez pas de sens dans vos études, si vous n’avez pas de “pourquoi”, il sera franchement difficile pour vous de réussir.

Mais alors pourquoi faire du droit ? Les raisons peuvent en réalité être diverses et variées.

Dans cet article, je vais vous aider à y voir plus clair. Nous verrons ensemble 3 bonnes raisons pour faire des études de droit. Nous verrons également à la fin de cet article que les étudiants font parfois du droit pour de mauvaises raisons… Si vous pensez que c’est votre cas, restez bien jusqu’à la fin de cet article car cela pourrait vous être utile.

On commence tout de suite avec la première bonne raison pour faire du droit. C’est parti !

 

Raison n°1 pour faire du droit : Exercer un métier du secteur juridique

La réponse la plus logique à la question “Pourquoi faire du droit ?” est sans doute la suivante : pour exercer une profession du droit.

Effectivement, il existe de nombreux débouchés dans le secteur juridique pour les étudiants en droit.

Vous pouvez devenir avocat, magistrat, notaire, huissier de justice, juriste en entreprise, etc…

Pour devenir avocat, il faut être titulaire d’un master en droit, puis réussir l’examen d’entrée au CRFPA (centre régional de formation professionnelle d’avocats). Il faut ensuite effectuer une formation en école d’avocats, avant de passer le CAPA (certificat d’aptitude à la profession d’avocat). Une fois cet examen réussi, il est possible de prêter serment et d’exercer le métier d’avocat. Pour plus d’explications, je vous renvoie à mon article dans lequel j’explique comment devenir avocat.

Afin de devenir magistrat, il faut également un master en droit. Mais il faut surtout réussir le concours pour entrer à l’ENM (école nationale de la magistrature).

Pour devenir notaire, il existe deux possibilités :

  • la voie universitaire : intégrer et effectuer un master 2 de droit notarial, suivi d’un stage de deux ans dans un office notarial. Pendant le stage, il faut suivre une formation dans un CFPN (centre de formation professionnelle des notaires) avant de passer le DSN (diplôme supérieur de notariat).
  • la voie professionnelle : il faut être titulaire d’un master 2 en droit. Il faut ensuite effectuer une formation dans un CFPN et un stage en alternance de 30 mois dans un office notarial, avant d’obtenir le DSN.

Le métier d’huissier de justice est accessible aux diplômés d’un master de droit. Il faut ensuite effectuer deux ans de stage dans une étude d’huissier et suivre une formation pour réussir l’examen d’aptitude aux fonctions d’huissier de justice.

Enfin, il ne faut pas oublier le métier de juriste d’entreprise. Il ne s’agit pas d’une profession réglementée, à l’inverse des métiers précédemment cités. Il n’est pas nécessaire de passer un concours ou un examen spécifique. Pour autant, les juristes d’entreprise sont très demandés. En particulier, les grosses entreprises disposent aujourd’hui de services juridiques très performants, qui comptent parfois des effectifs importants. Les spécialités possibles sont nombreuses (droit des sociétés, droit des contrats, droit fiscal, propriété intellectuelle, contentieux, droit du travail, etc…). Les juristes d’entreprise ont généralement un master 2 en droit, mais il est possible d’être recruté dans une petite entreprise simplement avec un master 1 en droit.

Quoi qu’il en soit, je vous encourage vivement à vous renseigner sur les différents métiers accessibles après vos études de droit. Vous devriez même commencer à vous renseigner le plus vite possible afin de savoir ce qui vous attend par la suite et quelles sont vos possibilités. C’est en sachant où vous allez que vous pourrez donner du sens à vos études et répondre à la question “pourquoi faire du droit ?”.

 

Raison n°2 pour faire du droit : Passer un concours

Il existe de nombreux concours qui peuvent être présentés par les étudiants diplômés en droit.

L’avantage est que ces concours ne nécessitent pas nécessairement un cursus en droit complet, jusqu’au master, comme c’est le cas des professions citées ci-dessus.

Ainsi, il est possible de passer le concours de greffier des services judiciaires après un bac+2 en droit.

Après une licence de droit (3 ans), il existe des concours qui peuvent notamment mener aux métiers suivants :

  • commissaire-priseur
  • collaborateur de notaire
  • lieutenant de police

 

police

 

Il est également possible de passer le concours de commissaire de police après un bac+5. Un certain nombre de diplômés d’un master en droit passent et réussissent ce concours.

Il ne faut pas non plus oublier les nombreux concours de la fonction publique.

On distingue 3 types de concours de la fonction publique :

  • les concours de catégorie A, qui requièrent un diplôme de niveau bac+3 au moins
  • les concours de catégorie B, qui requièrent un diplôme de niveau bac à bac+2
  • les concours de catégorie C, qui requièrent un diplôme de niveau V ou VI (CAP, BEP, brevet des collèges).

Ainsi, une licence de droit ou un bac+2 en droit peut vous permettre de passer un certain nombre de concours de catégorie A et de catégorie B.

Ces concours permettent d’accéder à des métiers variés au sein des différents services publics de l’Etat :

  • contrôleur des finances publiques (concours de catégorie B) ou inspecteur des finances publiques (concours de catégorie A)
  • contrôleur du travail (concours de catégorie B) ou inspecteur du travail (concours de catégorie A)
  • attaché territorial (concours de catégorie A)
  • administrateur territorial (concours de catégorie A), etc…

Ces métiers ne sont qu’un petit échantillon de ceux qui sont accessibles après un concours de la fonction publique.

Si la notion d’intérêt général vous est chère et que vous souhaitez travailler au sein de l’Etat, n’hésitez pas à vous renseigner sur ces concours.

Ils sont souvent méconnus des étudiants en droit, ce qui est dommage.

Enfin, après une licence de droit, il est également possible de passer les concours des écoles de commerce ou des IEP (instituts d’études politiques).

Pour celles et ceux qui ne se voient pas nécessairement exercer un métier juridique, il s’agit d’un excellent moyen d’élargir vos opportunités. Après une école de commerce, vous pouvez par exemple travailler en entreprise, dans des secteurs variés (marketing, finance, ressources humaines, etc…).

Chaque année, de nombreux étudiants en droit parviennent à intégrer une école de commerce. Alors pourquoi pas vous ?

Bref, vous l’avez compris ; de très nombreuses possibilités s’offrent à vous après vos études de droit. Alors pensez-y la prochaine fois que vous vous demandez pourquoi faire du droit 🙂

 

Raison n°3 pour faire du droit : Acquérir une solide culture générale

Au-delà des formations et métiers accessibles après la fac de droit, il peut également être intéressant d’apprécier les études de droit en elles-mêmes.

A ce titre, les études de droit sont très riches et vous permettront d’acquérir une vraie culture générale. En outre, vous apprendrez des choses concrètes, qui pourront vous servir dans la vie de tous les jours. Ainsi, à la fin de vos études, vous saurez :

  • quelles sont les règles à respecter pour qu’un contrat soit valable
  • quels sont les droits et libertés dont dispose chaque individu et, par conséquent, dont vous disposez (qui sait, cela pourrait un jour vous servir si vous vous retrouvez dans une situation délicate…)
  • comment fonctionnent des institutions comme le mariage ou le PACS
  • quels sont les pouvoirs dont dispose l’administration et qu’est-ce que cette dernière peut faire vis-à-vis des individus
  • comment créer une société ou comment exercer une activité commerciale (cela pourrait vous être utile un jour, même si vous ne l’envisagez pas actuellement)
  • quelles sont les règles que votre employeur doit respecter si vous êtes salarié, etc…

En réalité, il ne s’agit que d’un petit aperçu de la masse de connaissances que vous assimilerez pendant vos études de droit.

Quand on est la tête dans le guidon, on ne s’en rend pas forcément compte. Mais avoir l’opportunité d’apprendre autant de choses est une véritable chance.

Cela vous permettra de mieux comprendre comment fonctionne le monde, et quelles en sont les règles (pour pouvoir éventuellement mieux les utiliser à votre avantage).

Cette simple raison devrait vous permettre de pouvoir répondre à la question “Pourquoi faire du droit ?”. Car soyez-en sûr : les connaissances que vous assimilez en droit vous serviront tôt ou tard.

 

Les mauvaises raisons pour faire du droit

Vous avez pu vous en rendre compte, il existe plusieurs bonnes raisons pour faire du droit.

Mais certains étudiants sont parfois poussés à faire du droit pour de mauvaises raisons.

Bien sûr, chaque personne a ses raisons qui lui sont propres et il ne s’agit pas d’émettre un jugement de valeur sur les buts et les motivations de chacun. Mais de manière générale, les étudiants qui sont motivés par ce type de raisons échouent dans leurs études ou finissent malheureux dans leur vie professionnelle. Il s’agit donc de décrypter ces raisons afin de comprendre qu’elles ne vous mèneront peut-être pas là ou vous le pensez.

La première mauvaise raison est… l’argent !

Eh oui ! Beaucoup d’étudiants se lancent dans les études de droit car ils espèrent gagner beaucoup d’argent. C’est une réalité.

 

argent

 

Je ne vous dirai pas qu’il n’est pas possible de bien gagner sa vie après des études de droit. Vous avez peut-être vu sur Internet ou dans des revues que certains professionnels du droit ne gagnent pas très bien leur vie. Et c’est vrai. Mais en réalité, il est possible de très bien gagner sa vie après la fac du droit. Simplement, comme dans de nombreux domaines, il y a de grandes disparités.

Alors pourquoi faire du droit pour l’argent est une mauvaise idée ?

Ce que je veux vous dire, c’est que l’argent n’est pas une raison valable de faire des études de droit. Ou plutôt : ce ne doit pas être la seule raison ! Car si c’est le cas, vous foncez droit dans le mur et vous avez de grandes chances de ne pas être très épanoui dans votre carrière.

Bien entendu, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Ce peut être une source de motivation, et il n’y a rien de mal à vouloir bien gagner sa vie. Mais encore une fois, ce ne doit pas être la seule. Parce que si vous n’aimez pas ce que vous faites ou que vous n’êtes pas intéressé par le métier que vous exercez, vous ne serez pas heureux (peu importe l’argent que vous gagnez).

Vous devriez plutôt voir ça comme un bonus, comme une source de motivation annexe à votre “pourquoi” principal (qui peut être le métier que vous comptez exercer par exemple).

Maintenant, si je devais citer une seconde mauvaise raison qui pousse les étudiants à faire du droit, ce serait : les proches !

Beaucoup d’étudiants font du droit pour faire plaisir à leurs parents, et à leur famille de manière plus générale.

Encore une fois, il n’y a rien de mal à vouloir rendre fiers ses proches. C’est même parfaitement louable. Mais comme pour l’argent, ça ne devrait pas être votre source de motivation principale.

Vivre et construire sa vie à travers le regard des autres (même ses parents) n’est jamais une bonne chose sur le long terme.

Si vous faites du droit, c’est avant tout pour vous. Parce que VOUS en avez envie. Parce que VOUS l’avez décidé.

 

Conclusion

J’espère que cet article vous aura aidé à savoir pourquoi vous faites du droit.

 

 

Si cet article vous a plu, partagez-le sur vos réseaux sociaux !

Et laissez un commentaire ci-dessous pour dire pourquoi vous faites du droit. Cela m’intéresserait de savoir 🙂

Commentaire (4)

  • JLieury| 11/09/2019

    Bravo Maxime !
    Magnifique !

  • Mineaud| 13/09/2019

    Merci me. Maxime!!! Je ne sais pas comment vous remercier pour vos fiches, vos articles qui m’aident beaucoup plus que certains cours…🙏🏿 Leur simplicité m’aide à voir les notions plus limpides…

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *